Expatriés : Suso, l’artiste compris du Milan

0
39

Après un large succès 6-0 face à Shkëndija (Macédoine), l’AC Milan devrait très logiquement valider son billet pour l’Europa League ce soir, à 20h45. Avec, dans ses rangs, un Suso (23 ans) totalement épargné par le chamboulement d’effectif qu’a connu le club lombard cet été.

Crédit : https://twitter.com/suso30oficial

Il y a des matches qui donnent une dimension nouvelle aux joueurs. Pour Jesús Joaquín Fernández Sáez de la Torre (oui tout ça !) dit  Suso, ce fut le 20 novembre 2016, soir de confrontation face au rival interiste (2-2). Des coups de reins, des crochets courts et surtout un doublé qui ont confirmé combien le milieu offensif espagnol a évolué depuis 2015 et son arrivée en Italie. Libre après ses déboires à Almería et Liverpool, le gaucher rejoint le grand Milan en qualité de pari à moindre coût. Il faut attendre un prêt au Genoa pour que le garçon gagne du crédit en Série A. De retour dans la capitale lombarde, il devient peu à peu l’un des moteurs d’un Vincenzo Montella particulièrement conquis par le joueur et ses prises de risques.

Résultat : malgré le rachat du Milan et de lourds investissements consentis par le nouveau propriétaire chinois Li Yonghong, l’ancien de Cadíz s’affirme comme un maillon fort des Rossoneri, sûr d’un exercice 2016-2017 abouti (7 buts, 11 passes décisives). Spécialiste du foot italien et créateur du site Serie A Mon Amour, Nicolas Basse confirme la tendance : “Suso a été un des seuls à tenir la baraque l’année dernière à Milan et un des seuls de l’effectif 2016-2017 sur lequel compte encore le staff. À mon avis, il peut lutter pour une place de titulaire, surtout vu son début de saison au top“.

 

Avec la Roja vendredi ?

Avec des prestations saluées par les observateurs et les exigeantes tribunes de San Siro, Suso n’a pas eu à trembler cet été. Mieux, une prolongation serait dans les cartons si l’on en croit la presse transalpine. S’il n’apparaît pas concerné par la confrontations de ce soir (Montella devrait sortir un 3-5-2 largement remanié), le numéro 8 n’a pas traîné pour lancer sa saison en étant l’un des artisans majeurs du succès 3-0 sur la pelouse de Crotone : une passe décisive -du droit- pour le jeune delantero Patrick Cutrone (19 ans) et un ballon du gauche claqué au fond des filets. Régulièrement placé sur l’aile droite mais profitant d’une vraie liberté, Suso est devenu un relais sûr, un garçon habile pour exister dans un trafic dense et gagner un paquet de duels balle au pied. Les venues de Hakan Çalhanoglu et Franck Kessie lui permettront aussi d’être soulagé à la distribution et peuvent incarner l’affinité technique dont à parfois souffert l’Espagnol pour assumer le jeu de possession du Milan.

Le timing faisant bien les choses, Julen Lopetegui s’apprête à livrer vendredi son groupe de joueurs pour affronter l’Italie le 2 septembre prochain à Santiago-Bernabéu. L’ancien sélectionneur connait bien le petit gaucher pour l’avoir eu sous ses ordres chez les jeunes. Plus que la proximité qui peut exister entre les hommes, la réussite actuelle de Suso couplée à l’état de forme de la concurrence peuvent lui ouvrir une fenêtre pour revêtir le rôle de joker de luxe. On ne doute pas une seconde de la présence de Vitolo, David Silva voire celles de Gerard Deulofeu, Lucas Vázquez ou Pedro, mais il ne faudrait pas oublier l’histoire récente de Suso : celle d’un joueur qui s’est révélé une nuit de derby della Madonnina, dans un match sous haute tension. Qui sait, Suso commencera peut-être sa nouvelle aventure avec la Selección contre le pays qui a vraiment cru en lui ?

 

Bruno De La Cruz

 

Crédits photo de une : resultados.as.com

Commentaires