Les goleadores de l’ombre

0
Crédit : marca.com

Quand on vous parle d’attaquants de LaLiga vous pensez surement tout de suite aux Lionel Messi, Cristiano Ronaldo, Antoine Griezmann ou même Karim Benzema mais dans le championnat espagnol on peut aussi trouver de très bons goleadores made in Spain. Dans l’ombre des grandes stars du ballon rond mais aussi des grands clubs un petit groupe de matadores ibériques comptent bien sonner la révolte devant les buts de Liga cette saison. Voici le quinté, dans le désordre, qu’a choisi ¡FuriaLiga! pour vous :

  1. Sergio León (28 ans, Bétis Séville)
Crédit : realbetisbalompié.es

Pour commencer voici Sergio Léon, nouvel attaquant du Betis de Quique Setién. Il retrouve son Andalousie et les Verdiblancos qu’il avait quitté en 2011. Son objectif sera de faire oublier l’ancien chouchou bético Rubén Castro qui s’est envolé pour la Chine en prêt cet été après 7 saisons au club lors desquelles il a toujours atteint la barre des 10 buts. Un défi de taille pour l’ancien attaquant d’Osasuna qui ne s’est révélé au grand public de Liga que la saison passée avec 10 réalisations en 33 rencontres. Cela n’a cependant pas empêché le club Rojillo de terminer avant-dernier de Liga et de couler en LaLiga 1/2/3. La Segunda espagnole, c’est justement là où le club de Navarre était allé chercher le natif de Cordoue, à Elche plus précisément, après avoir glané le trophée de meilleur buteur en 2015-2016 (22 buts).

Comme l’avait déclaré son ancien entraineur à Elche, Rubén Baraja, Sergio León est un attaquant très ambitieux et affamé sur le terrain. Sa mobilité complique énormément le marquage de la défense adverse en plus d’ouvrir des espaces pour ses coéquipiers. Ses qualités font de lui un attaquant à suivre pour cette nouvelle saison de Liga dans un club qui pourrait être l’une des révélations de la main de Setién, même s’il ne faut pas oublier que cela ne sera que la deuxième saison dans l’élite espagnole pour le Lion de Cordoue.

Le pari ¡FuriaLiga! : on le voit bien battre son record de but en Liga (10).

  1. Sergi Enrich (Éibar)
Crédit : MundoDeportivo

Le numéro 2 de cette liste n’est autre que Sergi Enrich, l’attaquant d’une équipe d’Eibar qui a impressionné la saison dernière en terminant à la 10e place, grâce aux talents du coach José Luis Mendilibar et de son attaquant vedette auteur de 11 buts en 38 rencontres de Liga. Pour sa deuxième saison en première division avec le club basque, Enrich a passé la barre des 10 buts dans l’élite pour la première fois, après être resté à un pion de le faire lors de la en 2016-2017. Celui qui avait débuté en Primera sous les ordres de Gregorio Manzano avec Majorque, son club formateur, est arrivé gratuitement au Pays basque après avoir aidé Numancia à se sauver deux saisons de suite (10 et 16 buts).

Cet attaquant est le véritable point d’appui de son équipe et du projet Mendilibar. Enrich est un baroudeur et, comme Sergio León, il multiplie les efforts pour user les défenses en disputant tous les duels. Un style de jeu qui va à la perfection avec celui d’Eibar, une équipe historiquement physique et étouffante, surtout dans son petit stade d’Ipurua. Il est très à l’aise dans un système à deux devant. D’ailleurs, la saison dernière, il s’était également distingué en binôme, hors terrain cette fois, après une vidéo à caractère sexuelle tournée avec son pote Antonio Luna qui a rejoint Levante cet été…

Le pari ¡FuriaLiga! : après avoir manqué une grande partie de la prépa à cause d’une blessure au genou il va retrouver sa forme optimale avant de planter au moins… 12 buts !

  1. Iago Aspas (30 ans, Celta Vigo)
Crédit : MoiCeleste

Le Mago de Moaña ne pouvait pas être absent de ce top 5, lui, le meilleur buteur national de la saison dernière avec 19 réalisations en 32 matches de Liga. En 2016-2017, il est également devenu le premier joueur Celtiña à dépasser les 18 buts sur une saison depuis Mauro en 1955/56. Ce weekend, Aspas a débuté sa 6e campagne dans l’élite, la 4e avec son club de cœur en plus de deux passages ratés à Liverpool et Séville. Le retour aux sources lui a fait le plus grand bien. Désormais, le petit Iago est l’élément clé du club qui l’a vu grandir et avec qui il avait débuté en 2008 à Salamanque. L’échec Liverpool après plus de 15 ans passés au sein du club galicien a sûrement privé Aspas de devenir l’un des plus grands de ce sport aux yeux du grand public. S’il ne s’est pas bien adapté en Premier League (un petit but), l’attaquant est revenu plus fort que jamais pour prouver son talent et a été convoqué avec la Roja. Cette saison l’objectif est clair : faire mieux que la dernière et valider son ticket pour la Coupe du Monde en Russie.

Avec le Celta, Aspas est capable de jouer seul en pointe ou sur un côté comme ce fut le cas pour la première d’Unzué ce week end. Ses dribbles et accélérations viennent s’ajouter à de grandes qualités de finition. Malgré quelques défauts, comme un caractère parfois regrettable ou encore un zeste d’individualisme, Aspas est clairement l’un des meilleurs attaquants du championnat espagnol et devrait encore le prouver cette saison.

Le pari ¡FuriaLiga! : Soyons fous ! Pourquoi pas la barre des 20 buts pour la première fois en Liga ?

  1. Aritz Aduriz (36 ans, Atheltic Bilbao)
Crédit : AthleticBilbaoHooligans

Le buteur vétéran de Saint-Sébastien a terminé sa campagne 2016-2017 juste derrière Aspas avec 16 réalisations en 32 rencontres de championnat. Comme on le dit souvent, Aduriz est comme le bon vin, il s’améliore chaque année. La saison passée, il est entré dans l’histoire du football européen en devenant le premier joueur à marquer à cinq reprises lors d’un même match de Ligue Europa (5-3 vs Genk). L’attaquant est le 7e meilleur buteur de l’histoire de son club avec 145 buts en 319 rencontres. Ce sera sa 14e saison consécutive au sein de l’élite espagnole avec des passages intéressants à Majorque et Valence entre 2008 et 2012. Aujourd’hui, Aduriz est le symbole total de Bilbao en plus d’être celui de l’Athletic. Dès le début de cette nouvelle campagne il a annoncé la couleur avec un doublé face au Panathinaikos. Si on suit la logique, avec une saison de plus derrière lui, Aduriz sera encore meilleur.

Même s’il n’est pas aussi médiatique que les stars de cette Liga, Aduriz s’est forgé une excellente réputation en Espagne. Pour lui, l’équipe et l’institution passent avant son cas personnel, ce qui n’est pas toujours le cas dans un sport qui donne l’impression d’être de plus en plus individualiste. Même s’il ne lui reste surement plus beaucoup de saisons au plus haut niveau dans les crampons, les amateurs du football pourront continuer de profiter de ce grand monsieur cette année à San Mamés. Un buteur tout aussi humble que létal dans les surfaces. Son impressionnant jeu de tête, ses sacrifices sur le rectangle vert ainsi que son expérience vont surement aider los Leones de Ziganda à lutter une nouvelle fois pour les places européennes.

Le pari ¡FuriaLiga! : Ziganda a laissé entendre qu’il doserait son seul vrai numéro 9 mais Aduriz devrait bien planter une quinzaine de buts.

  1. Gerard Moreno (25 ans, Espanyol de Barcelone)
Crédit : marca.com

Il a été tout proche de rejoindre son ancien club, Villarreal, qui détient la moitié de ses droits. Mais il a finalement décidé de rester dans sa ville natale pour tenter de rééditer sa belle performance de la saison dernière qui s’est soldée par 13 buts en Liga, soit son meilleur total dans l’élite espagnole. Malgré des passages corrects à Majorque en deuxième division ou à Villarreal en Liga par le passé, Moreno s’est vraiment distingué depuis son retour en Catalogne. Formé au sein du club Periquito, Gerard a décidé de rejoindre Badalona puis le sous-marin jaune avec qui il rêvait de débuter en Primera. Ce fut chose faite avec Marcelino, aujourd’hui entraîneur de Valence, en septembre 2014. Maintenant, l’attaquant qui est passé par toutes les catégories professionnelles du football espagnol fait partie de la colonne vertébrale de l’équipe dirigée par Quique Sánchez Flores. À seulement 25 ans, celle-ci pourrait être sa dernière saison à Cornellà-El Prat, surtout s’il brille autant que la dernière.

Gerard Moreno est l’attaquant à tout faire de l’Espanyol. Sa technique et son travail sur le terrain ont permis aux Pericos de faire un pas de plus en Liga la saison passée. C’est peut-être l’un des buteurs undergound les plus complets de Liga. Excellent de la tête et doté d’une très bonne frappe de balle, il participe activement au jeu offensif mais aussi défensif de l’Espanyol à chaque match. Malgré un gabarit plutôt atypique, il sait s’imposer dans les duels et garder le ballon pour faire remonter le bloc. Buteur mais aussi créateur, Gerard Moreno sera encore un joueur à suivre cette saison.

Le pari ¡FuriaLiga! : 14 buts, pour égaler le record de Sergio García qui pourrait jouer à ses côtés cette saison.

 

Nicolas Faure
@Nicomentator

Commentaires